19/05/2014

TOURNENT, TOURNENT LES PAGES...(4)

 

 
 "Ce qui sauve, c'est de faire un pas. Encore un pas. C'est toujours le même pas qu'on recommence." St Exupéry 

 

IMG_2612.JPG 
T’apprivoiser, morne saison…
 
Ma plume sera-t-elle fertile
Au gré d’un vent pendable ?
Mes mots seront-ils dociles
Au secret d’une bruine irritable ?

 

Sur mes souvenirs merveilleux
D’un été à l’horizon bleu,
Claque et s’engouffre, du néant,
Un automne au plafond fatigant…

 

Mais que n’ai-je rien compris ?
Pourquoi me lamenter au regard de ce gris ?
Qui me donne froid ...? Sinon mon esprit ?
Un autre regard… ? Et serais-je conquis !
 
D’une triste saison ?
Vite, apprendre à connaître ses instants magiques...
Vite, partager ses étincelles douceur...
Vite, goûter aux arômes authentiques...
Vite, enfouir préjugés censeurs...
 
Ai-je admiré la danse des nuages ?
C’est beau !
Ai-je humé l’arôme des sous-bois ?
C’est bon !
Et, pris au piège de l’envol de l’oie sauvage,
Au balcon d’un ciel en émoi ?
C'est fabuleux !
 
D’adagio en allegro
Le temps se couvre de souffles et chansons,
Qu’importe les saisons… 
Qu’importe les mots… 
Quel spectacle…
 
Ciel de larmes et champs de brumes 
C’est sans amertume 
Que je risque mes pas facétieux 
A tes sentiers frileux ! 

 

Merci, bouffée "Nature et Vie" !
 
(Ghislaine Puduy) 

 

IMG_4505.JPG
"Les nuits d'été, alors que je me dispose à dormir,
Premier chant du coucou : voici l'aurore !" (Ki No Tsurayuki"
 
Citation - Copie.JPG
Extrait de "La Femme de nos Vies" (D.Van Cauwelaert) 
 
Hommage en deux textes à Georges Moustaki
IMG_3868.JPG
Chanson (Georges Moustaki, décédé le 23 mai 2013)

Chanson d'amour et d'amitié,
Chanson d'un vieux routier de la vieille rengaine.
Chanson des rues et des pavés,
Perdue ou retrouvée sur le bord de la Seine.
Chanson qui vit dans ma mémoire,
Et vient dans ma guitare me jouer la chansonnette.
Chanson des nappes de papiers,
Chanson qui fait rêver, musique un peu simplette.

Chanson d'amour et de regret,
Chanson qui fait pleurer Margot dans sa chaumière.
Chanson pour Serge ou pour Edith,
Ancienne ou inédite, en tout cas familière.
Chanson qui n'est qu'une chanson
Pour toutes les saisons du temps qui se déroule.
Chanson que l'on siffle pour soi,
Que l'on chante à mi-voix ou que reprend la foule.

Chanson qui n'est qu'une chanson
Pour toutes les saisons, musique un peu guimauve.
Chanson que je connais par coeur
Que je chante en majeur quand j'ai les idées mauves
D'amour et d'amitié.

IMG_3876.JPG

Des mots et une infinie pudeur...

C'est là... (G.Moustaki)
 
C'est là que le monde commence
C'est le début de l'infini
Jardin secret couleur de nuit
Royaume d'ombre et de silence
Terre promise île déserte
Refuge crypte et oasis
Jardin de nos plus doux délices
Source toujours redécouverte
C'est là le centre de la terre
Où se rencontrent nos envies
C'est là que se donne la vie
Royaume d'ombre et de mystère
C'est là que commence le monde
Là où ta main guide ma main
Pour mieux lui montrer le chemin
Au coeur d'une forêt profonde
J'y découvre des paysages
D'étranges fleurs d'étranges fruits
Dans cette étrange galaxie
Où me conduisent mes voyages
C'est là le centre de la terre
Le saint des saints le lieu précis
Où de naguère à aujourd'hui
Je me noie et me désaltère
C'est là que l'extase commence
C'est le début de l'infini
Jardin secret couleur de nuit
Où tu recueilles ma semence
images.jpg
Merci et Bravo l'Artiste ... 
ecole_livre06.gif
 
 
"Sur le tranchant d'une crête,
Le soleil commence à danser.
Les petites jambes de l'été
Sortent de la jupe bariolée du printemps."
(A.Djordevitch)
IMG_0110.JPG
"La nuit vint; tout se tut;
Les flambeaux  s'éteignirent;
Dans les bois assombris,
Les sources se plaignirent;
Le rossignol, caché dans son nid ténébreux,
Chanta comme un poète
Et comme un amoureux..." (V.Hugo)
tim-laman-rays-of-sunlight-shining-on-a-stone-filled-creek-in-a-woodland-setting.jpg
"Merci..." 
"3718344579[1].jpg
"Tu t'es faufilé par la vieille porte,
Simplement pour me dire bonjour...
Merci !
Tu as partagé mon vieux café,
Accepté mes modestes biscuits...
Merci !
Tu m'as offert un sourire,
La chaleur d'un échange,
Ô combien riche !
Merci !
J'ai découvert qu'un véritable ami,
C'est celui qui vous veut du bien,
Sans rien attendre en retour.
Il ne fait pas de vague; il est là, c'est tout.
Il prend un peu de temps... pour toi, pour moi !
MERCI !"

(Ghislaine Puduy) Clin d'œil 

 
"J'aime la solitude tranquille et sa société paisible, sage et bonne" (Percy Bysshe Shelley) 
DSC03237.JPG
"Est-ce que prendre de l'âge est la permission officielle de rouiller ?
Des années de labeur, et tout ça pour ça ?"
 
Hmmmm, Bernard Pivot a son idée :
BernardPivot.jpg
 
 
Tout doux la vie
IMG_3242.JPG
Dans l'effervescence de la vie,
Sous le poids des décisions à prendre,
La paix est devenue un luxe.
Prends-laquand elle vient et aime-la.
Elle te donne le temps de respirer.
Elle te donne le repos, l'espoir et la vie.
(L. Rochambeau-Lapierre)
Clin d'œil
IMG_3142.JPG
Au secours, es-tu là ?
 
Simplicité, couleur et joie
Sont les chemins de mon "Printemps".
Rire, fraîcheur dotée d'émoi
Sont les chemins de mon "Printemps".
Curiosité taquine
Est le square de mon "Printemps".
Humeur vive et coquine
Roule sur la nationale de mon "Printemps".
Dans mon écrin de jardin,
Entre goutelettes et arc-en-ciel,
Brille sur les sentiers soleil,
Cher Printemps...
On n'attendait que toi !
 
(Ghislaine Puduy)
 
 
Il paraît que c'était la journée de la femme... !
 
Une petite bafouille ? La voilà, ci-dessous...
S'il vous-plaît, Mesdames !
 
Diapositive1.JPG
Un petit texte - pas mal fait - (oh pas réducteur !), mais plein d'humour tendre...
 
La pomme de terre et la femme 

J'aime les pommes de terre mais pour vous convaincre définitivement de leurs qualités, je ne peux mieux faire que de les comparer à une femme !
J'ai toujours été frappé par l'utilisation fréquente de noms féminins pour en désigner les variétés comme les Charlotte, les Mona Lisa ou les belles de Fontenay et, surtout, les modes de cuisson.
Mesdames et chères amies, vous n'êtes pas des pommes de terre, et cependant ...
Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,
Sans pelure ou drapées de mousseline,
Vous restez toujours Duchesses ou Dauphines !
Parfois atteintes de vapeur, mais rarement soufflées,
Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !
Vous êtes délicieuses à croquer, tant que vous n'avez pas germé !
Vous êtes délicieuses à savourer, surtout dorées,
Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !
Quand de vos maris, j'épluche la conduite,
Je découvre qu'avec vous, ils ont la frite.
Ils sortent sans pelure, même s'ils pèlent de froid.
Pour eux, même si vous n'êtes plus des primeurs,
Vous demeurez d'éternelles nouvelles !
Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,
Friper la peau et meurtrir la chair.
Car comme les pommes de terre,
Ils ont des yeux, une peau et une chair !
Sans vous, ils sont dans la purée,
Sans vous, ils en ont gros sur la patate,
Alors que de la société, vous en êtes le gratin !

Auteur anonyme
 
Jours dentelés
 
IMG_3002.JPG
Clic, clac,
Cliquent les fuseaux, dentelles éclatées
Sur anciens oripeaux.
Grandeurs effacées aux couleurs écarlates,
Velours fatigués de pastels émoussés.
 
Dentelles des jours en souvenirs troués.
Splendeurs fanées, grandeurs et vanités.
Le temps d'un point, pourpoint et contre-poing,
de rose ou d'Alençon, de lys en courtraisis.
Une guerre en fleurs, sans autre contrefaçon
Contenue dans un mouchoir
Nimbé de pleurs, une poche pour territoire.
 
La guerre encore fit rage
Jusqu'aux boutons,
Jusqu'aux dentelles.
Qui de Bruges à Bruxelles,
Aux jours brodés, firent place aux écussons :
un coq en cage, un lion mort-doré.
Apparence d'éclats passés.
 
Pays troué, pays éclaté, pays mort-né !
Pays fabriqué par vous, Messieurs les Anglais !
Et préserver ainsi votre paix.
Ne tirez pas les premiers,
Laissez-nous dépecer...
 
Est-ce là, Messieurs,
L'avenir laissé...
Celui d'une vêture, rapiécée à l'usure.
Et nous faire croire que trous béants sont nouvelle dentelle
... nommée Namur ou Gand !
 
(Isabelle Debiève - Extrait de "Anamarphoses")
 
 
"Il n'y a pas de musique dans une pause,
mais il y a la matière de la musique" (Ruskin)
 
edelweiss - Copie.jpg
"Ce qu'il y a d'admirable dans le bonheur des autres,
c'est qu'on y croit..." (Proust)
 
Si tu veux vivre un moment d'intense émotion,
CLIC sur le lien ci-dessous et monte le son. Admirable leçon de courage et d'espoir :
 
"LOU et SON COMBAT, LOU et SES REVES"
 
http://youtu.be/VumaWumENEk
 
b82792fd.gif
"On peut connaître le monde entier sans jamais quitter son pays.
On peut trouver le chemin du ciel sans regarder par la fenêtre.
Plus on va loin, moins on en sait..." (Lao-Tseu)
IMG_0012.jpg
 
"Dans l'effervescence de la vie, sous le poids des décisions à prendre, la paix est devenue un luxe.
Prends-la quand elle vient, et aime-la. Elle te donne le temps de respirer. Elle te donne le repos, l'espoir et la vie. (L.Rochambeau-Lapierre)
 
IMG_2632.JPG
 
Comment percevoir "l'amitié" ?
Incertain
"Personne ne voit vraiment une fleur; c'est tellement petit.
Nous n'avons pas le temps et il faut du temps pour voir,
tout comme se faire un ami prend du temps..." (G. O'Keefe)
normal_lotus.jpg
Si l'importance d'une amitié vraie compte pour toi,
clique sur le lien du diaporama musical ci-dessous:
 
"Tu es mon Autre" Maurane/Lara Fabian
 
http://www.box.net/shared/static/z6fe42763gspf95h15xd.ppsx
 
Clin d'œil 
 
Les mots si "proches", mais si différents... 

IMG_3623.JPG

 "Notre langue, avec sagesse, a senti les aspects liés au sentiment d'être seul.
Elle a créé le mot "isolement" pour exprimer la douleur d'être seul.
Et elle a créé le mot "solitude" pour exprimer le bonheur d'être seul."
(Paul Tillich)

IMG_3624.JPG

Brabant, dont la justice...
 
(M.Carême)
IMG_0637 - Copie.JPG 
Brabant dont la justice éclate en la manière
Dont tu as séparé le ciel d'avec les champs
Et toujours réservé, au lis comme au froment,
Une égale part d'ombre et de chaude lumière,
Rien ne me parle au coeur comme tes peupliers
Qui, d'un même sourire et d'une même humeur,
Accueillent le soleil ou le gel endormeur.
Et ce n'est qu'en tes eaux où viennent se mirer,
Pour parfaire leurs traits, tes sobres paysages
Que j'aime à contempler, tout seul, mon vrai visage.
 
100107113518620975201035.png 
"Dans l'Antiquité, le plus grand des empereurs et le plus sage des philosophes n'hésitaient pas à rechercher la paix et le repos dans un jardin" (G.Sitwell)
IMG_0162.JPG 
 
"Apprendre à connaître l'effet magique d'un visage chaleureux : il n'est pas toujours souriant mais, au moins, il est serein" (O.W.Holmes) 

IMG_2763.JPG

"Trop de monde, trop d'exigences, trop de choses à faire; des gens compétents, occupés, pressés...  Ce n'est pas cela la vie." (A.M.Lindbergh)
b70b9f6d.gif 
(Image du Net)
 
... alors, l'enfant réclame un cadeau.
Il est immense,simple mais comble tous ses désirs à la fois.
Clique  sur le lien ci-dessous :
"Le plus beau cadeau du monde" 
(PPS Musical)
 
http://www.box.net/shared/static/hq8mokjerv.ppsx 
  enfants_16.gif
 IMG_0238.JPG