28/03/2016

BRUXELLES, SI BELLE... UNION dans l'ADVERSITE

Diapositive1.JPG

C'est l'effroi, un jour de printemps sans soleil...

Tu grelottes, en ce jour, Bruxelles...

Les nuages sont gris et l'air menaçant.

L'odeur conjugue le soufre et l'incompréhension...

On t'envahit, te piétine, te touche en plein coeur !

L'insouciance fait place à l'angoisse et la violence.

Des esprits égarés t'ont fait verser larmes et cris.

Tornade de barbarie créant un cataclysme...

Un vent tournera à l'horizon bleu de ton courage et de tes habitants solidaires. Les Belges l'ont prouvé au fil de multiples épreuves.

L'UNION FAIT LA FORCE

Nul ne sait l'heure...mais, dans ta soif de vie, tu vaincras la peur, et redeviendras :

"BRUXELLES MA BELLE !"  (Chanson de Dick Anegaern)wink

862044-capturetintin.jpg 

  Bruxelles se relèvera...!

AVEC L'AIDE DE NOUS TOUS  

  Universellement, on "imagine""Quand on n'a que l'Amour"...


 

 ob_889501_colombe-de-la-paix.gif 

Sillonner  à nouveau tes Rues, Bruxelles Ma Belle, aux refrains de Monsieur Jacques Brel. Il clamait haut et fort  la belgitude accueillante, le coeur dans les étoiles :
  
C'était au temps où Bruxelles....
 
C'était au temps où Bruxelles rêvait 
C'était au temps du cinéma muet 
C'était au temps où Bruxelles chantait 
C'était au temps où Bruxelles bruxellait 
Place de Broukère on voyait des vitrines
Avec des hommes des femmes en crinoline
Place de Broukère on voyait l'omnibus
Avec des femmes des messieurs en gibus
Et sur l'impériale
Le cœur dans les étoiles
Il y avait mon grand-père
Il y avait ma grand-mère
Il était militaire
Elle était fonctionnaire
Il pensait pas elle pensait rien
Et on voudrait que je sois malin
C'était au temps où Bruxelles chantait
C'était au temps du cinéma muet
C'était au temps où Bruxelles rêvait
C'était au temps où Bruxelles bruxellait
Sur les pavés de la place Sainte-Catherine
Dansaient les hommes les femmes en crinoline
Sur les pavés dansaient les omnibus
Avec des femmes des messieurs en gibus
Et sur l'impériale
Le cœur dans les étoiles
Il y avait mon grand-père
Il y avait ma grand-mère
Il avait su y faire
Elle l'avait laissé faire
Ils l'avaient donc fait tous les deux
Et on voudrait que je sois sérieux
C'était au temps où Bruxelles rêvait
C'était au temps du cinéma muet
C'était au temps où Bruxelles dansait
C'était au temps où Bruxelles bruxellait
Sous les lampions de la place Sainte-Justine
Chantaient les hommes les femmes en crinoline
Sous les lampions dansaient les omnibus
Avec des femmes des messieurs en gibus
Et sur l'impériale
Le cœur dans les étoiles
Il y avait mon grand-père
Il y avait ma grand-mère
Il attendait la guerre
Elle attendait mon père
Ils étaient gais comme le canal
Et on voudrait que j'aie le moral
C'était au temps où Bruxelles rêvait
C'était au temps du cinéma muet
C'était au temps où Bruxelles chantait
C'était au temps où Bruxelles bruxellait...
 

dyn003_original_640_443_pjpeg_2565708_98a9c3c01c86f0934b6c13f09155aa82.jpg

 

 

A toi nos coeurs

A toi nos bras

A toi notre sang, Ô Patrie

Nous le jurons tous :

Tu vivras

Toujours grande et belle  

(extraits de la Brabançonne)